Espace d'expression pour des Courneuviens d'hier et d'aujourd'hui ainsi que pour des acteurs de La Courneuve et d'autres communes des acteurs de La Courneuve et d’autres communes

6 mars 2018

Liberté d'expression (7)


Paix pour nos enfants est un espace où se développeront des idées modestes quel que soit le gouvernement en place.

Il est lassant de voir des gens qui ne vivent pas en banlieue continuer à en parler alors qu’en plus ils n’y viennent pas. Ces gens, pas forcément irrespectueux, utilisent des termes qu’ils ont entendus à la télévision, sur un autre écran ou à la radio voire qu’ils ont vus dans un journal, un magazine ou sur internet. Je m’autorise donc des droits de réponse de rapprochements face à leur discernement à distance.

S’il y a eu glissement de notre société dans la haine instrumentalisée depuis 1945 ?
Chacun(e) a eu ou a des éléments de réponse au contact de différents médias qui pénètrent son foyer et son intimité.

S’il y a eu basculement de la pensée dans le déguisement des réalités, dans des mensonges historiques volontaires ou  dans des mensonges par omissions pas toujours involontaires ?
Je répondrais qu’à l’école, on ne m’a jamais parlé de Frantz Fanon ou de Gaston Monnerville. J’ajouterais que je n’ai pas eu d’écho sur l’engagisme après la seconde abolition de l’esclavage (1848) dans les colonies françaises. Pour autant, cela ne me pose aucun problème de parler des figures historiques de France comme Clovis, Charlemagne, Louis XIV, Napoléon, Jules Ferry ...
Beaucoup trop nombreuses sont les personnes qui se font rembarrer parce qu’elles ne sont pas « ethniquement » proches de Clovis. Nombreux sont les individus qui sont malmenés parce qu’ils cultivent leurs identités en « parallèle » de l’école de Charlemagne. Nombreux sont ceux qui se font critiquer parce qu’ils ne portent pas les « habits » de Louis XIV. Beaucoup lisent l’avenir de Paix en vivant dans l’échange leur propre « code civil » tout en respectant celui de Napoléon. Combien sont mis en marge de la page d’insertion alors qu’ils ont eu accès à des savoirs de l’école de Jules Ferry ? Beaucoup s’estiment intègres et refusent les termes « intégration », « désintégration », « assimilation », « victimisation », « compétition mémorielle ».

Si je suis fier de mettre forgé à l’Ecole républicaine, laïque, gratuite et obligatoire ?
Je n’en serais pas un de ses acteurs si ce n’était pas le cas.

Mais que pouvons-nous face aux inondations visuelles et sonores qui créent des surcharges émotionnelles, psychologiques, anxiogènes, dévastatrices, séparatrices ?
Des associations, des personnes et moi avons des pistes pour que les méfiances ne nous éloignent pas de la Paix. Je rajouterais que bon nombre d’organisations ont des idées. Du fait que cela ne fait pas vendre des images directes ou indirectes, ces groupes ne sont pas mis en avant.
Comprenez-vous encore plus pour quoi je communique mes écrits ?

J’apprécie vos remerciements. Qui n’apprécie pas d’être valorisé ? Vous avez tous compris que je ne le fais pas pour vous en premier lieu. Je le fais pour nos enfants et je me sentirais complice des malversations à répétition si je ne le faisais pas sachant que j’ai la capacité de m’exprimer : je ne suis pas là pour me faire des ennemis, je ne suis pas là pour me faire des amis ! Je ne passe de la pommade qu’à mes proches qui auraient des démangeaisons.

Paix, respect, continuité !
Pour nos enfants.

                                       
Jean-Pierre BASTIAN, Citoyen Marron
Antillais de l’indianité en son entier
Banlieusard et fier de l’être
Français heureux de l’être
Humain de tout son être