Espace d'expression pour des Courneuviens d'hier et d'aujourd'hui ainsi que pour des acteurs de La Courneuve et d'autres communes des acteurs de La Courneuve et d’autres communes

1 juin 2016

6 mois d'existence


Paix pour nos enfants est né le 20 novembre 2015 suite à un constat douloureux : des enfants, des jeunes et des adultes entrent trop souvent en conflit violent (voire ultraviolent).

Le collectif a organisé, le 15 décembre 2015, une rencontre sur le thème « La réussite de l’enfant ». Cette réunion a permis, entre autres, de préciser les principes de l’organisation :

.      Paix pour nos enfants est une organisation humaniste.
.   Paix pour nos enfants affirme son indépendance vis-à-vis de tout parti politique et de toute religion. 
.  Paix pour nos enfants revendique la prise en compte des intérêts de l’enfant. Le collectif revendique également la vie en paix, dans la dignité et le respect mutuel. 
.  Paix pour nos enfants développe une dynamique de solidarité et de discussions. 
.  Paix pour nos enfants s’engage à assurer la place prépondérante de la culture et le droit à l’expression.
.     Paix pour nos enfants s’oblige à la rigueur et aux actions non lucratives.


A ce jour, le collectif a rendu visite à des élèves courneuviens de 6 classes de CP, 3 classes de CE1, 1 classe de CE1/CE2, 4 classes de CE2, 7 classes de CM1 et 8 classes de CM2. Sur le temps scolaire, le respect a été abordé de manière pédagogique lors de débats.

Il est prévu d’organiser en cours d’année une rencontre publique ouverte à tous sur un thème en rapport avec le vivre ensemble, rencontre au cours de laquelle la discussion sera de mise. Nous disons qu’il est possible de se retrouver et de se parler autour des enfants car c’est en discutant que l’on construira leur avenir.

Les premiers signataires du collectif forment le noyau de ce mouvement pacifique. Ses membres agissent bénévolement sans plan de carrière personnel. Les mois et les années à venir le confirmeront ou non.

Le présent blog est un espace où la haine est bannie. Les enfants sont assez tiraillés de part et d’autre sur les écrans, dans les écrits, dans les discours.
Dans de nombreux articles de notre blog, des mots sont colorés et indiquent qu’il faut leur cliquer dessus. Que nos enfants cliquent donc :